NYRSTAR à Balen

« Des collaborateurs convaincus par le fonctionnement infaillible »

« Une demi-heure de gagnée par jour, multipliée par quarante collaborateurs, faites le calcul ! », c’est ainsi que Robert Mallants résume l’introduction de Tradcom chez Nyrstar. En tant que planificateur, il explique avec enthousiasme comment la gestion des petits outils d’entretien a été refaçonnée chez le géant du zinc à Balen grâce à Tradcom. Résultat : des collaborateurs satisfaits, un stock parfaitement clair et des économies annuelles significatives.

Chez Nyrstar à Balen, une quarantaine de techniciens de maintenance veillent quotidiennement au bon fonctionnement (électro-)mécanique des choses. Robert Mallants : « En 2010, l’organisation et les procédures concernant le petit outillage d’entretien nécessitaient des améliorations ; la vue d’ensemble des stocks n’était pas optimale, et vu l’étendue inutilisée du terrain industriel, notre personnel perdait certainement une demi-heure par jour en déplacements vers l’entrepôt central. Nous n’avions par ailleurs aucune vue sur la rotation des outillages. Chez Nyrstar, nous recherchons constamment l’amélioration ; or un calcul facile nous a rapidement démontré que nous pouvions chaque jour économiser beaucoup si nous nous décidions à nous attaquer à ces problèmes. »

Conclusion : l’ensemble du système logistique des petits outillages requerrait une profonde réorganisation. « Il y a deux ans, nous avons commencé le projet Tradcom », explique Robert Mallants. « Il s’agissait en premier lieu de nettoyer tous les stocks cachés et d’en faire en quelque sorte la cartographie. Ensuite, il convenait de composer de nouvelles listes d’outils avec les fournisseurs Eriks+Baudoin et Rexel et de choisir, de manière stratégique, les emplacements pour le prélèvement des 900 articles de l’entrepôt central. Et enfin, le moment de vérité : la mise en route du système dans l’espoir également que les sceptiques aient tort. » Et tout s’est déroulé ainsi, comme convenu.

Du scepticisme à un sentiment de fierté
« C’est très simple : quand les gens voient et expérimentent le bon fonctionnement d’une chose, vous les convainquez immédiatement à 100%. Car Tradcom n’a pas seulement apporté des gains et de l’efficacité, mais également une facilité d’utilisation. Les stocks sont à portée de main, et chaque semaine quelqu’un de chez Eriks+Baudoin vient scanner ceux-ci et les compléter. Nos collaborateurs peuvent dès lors pleinement se concentrer sur leurs tâches essentielles : assurer une production en toute sécurité. Si le système avait dû avoir des ratés, nous nous serions retrouvés aussitôt en difficulté. Aujourd’hui, tout le monde soutient comme un seul homme ce nouveau mode de fonctionnement. Mieux encore, d’autres entreprises viennent observer chez nous comment nous fonctionnons désormais. »

 

Agent de liaison
Tradcom a eu un impact à plusieurs niveaux. « Déménager physiquement un stock est une chose, mais vous devez également avoir une solution uniforme pour connecter entre eux tous les aspects à la fois sur le plan opérationnel et sur le plan administratif. Et c’est là précisément que se trouve la force de Tradcom : Tradcom est l’agent de liaison idéal entre toutes les parties. Le fait que nous disposions dorénavant d’une vision claire des outils que nous utilisons et de leur degré d’utilisation constitue déjà un gain énorme. N’oubliez pas non plus que la pression au travail au sein de l’entrepôt central a diminué et que le service des achats a moins de problèmes. Nous sommes dès lors en train d’analyser comment nous pourrions étendre le système à d’autres matériaux. »